Justice

Différents types d’actes criminels

Direction des services aux victimes

Violence et menaces physiques

Si vous avez reçu des menaces ou avez été victime de violence physique, les Services aux victimes peuvent vous fournir un soutien et vous renseigner sur vos options.

On décrit ci-après quelques mesures que vous pourriez prendre si vous avez subi l’un ou l’autre de ces actes criminels.

(Si vous avez été victime d’une agression sexuelle, veuillez vous reporter à la page consacrée à ce type de crime; vous y trouverez de l’information plus pertinente pour vous.)

Victimes de violence physique :

Consulter un médecin

Si vous avez été blessée, vous devriez voir un médecin. Vous n’êtes pas obligée de signaler l’incident à la police.

Le personnel médical, que ce soit au bureau du médecin, à l’hôpital ou au centre de soins communautaire, pourra soigner vos blessures et vous fournir les médicaments dont vous avez besoin.

En parler à quelqu’un

Cela pourrait vous aider d’en parler à quelqu’un en qui vous avez confiance, qui peut vous écouter et vous apporter son soutien le temps qu’il vous faudra pour vous remettre de vos blessures et du traumatisme.

Signaler l’acte criminel à la police

C’est à vous de décider si vous voulez signaler l’agression ou les menaces à la policer. Vous préférez peut-être attendre un peu, mais gardez en tête que plus tôt vous signalerez l’incident, mieux les policiers seront en mesure de mener une enquête.

Consigner votre expérience et garder des preuves des sévices subis

Si vous ne voulez pas en parler tout de suite, notez par écrit ce qui s’est passé au cas où vous voudriez communiquer plus tard avec les Services aux victimes ou avec la police. Demandez à une amie de prendre des photos des blessures infligées.

Victimes de menaces :

Tenir un dossier

Si quelqu’un vous menace, notez par écrit tout ce qui est dit, et à quel moment les menaces ont été proférées. Conservez tous les messages électroniques (dont ceux reçus sur votre cellulaire ou sur Facebook), messages téléphoniques et notes écrites contenant des menaces.

Prendre les menaces au sérieux

Communiquez avec les Services aux victimes ou la police pour savoir si les menaces dont vous faites l’objet constituent un acte criminel et ce que vous pouvez faire. C’est important de vous protéger. Une façon de le faire est d’en parler à autrui.

La loi interdit à quiconque de proférer des menaces de mort ou de lésions corporelles. Il est aussi interdit de menacer de brûler, de détruire ou d’endommager des biens, ou de tuer, d’empoisonner ou de blesser un animal ou un oiseau qui est la propriété de quelqu’un.

Certaines tactiques d’intimidation constituent des menaces et peuvent être considérées comme une infraction criminelle, surtout si elles vous font craindre pour votre sécurité.

Si vous recevez des menaces qui suscitent de la peur ou de l’inquiétude chez vous, parlez-en à quelqu’un.