Justice

Accueil

Gestion de cas et programmes d’aide aux contrevenants

Services correctionnels

Programmes d’aide aux contrevenants

Notre objectif est d’engager la participation des contrevenants et de leur offrir le soutien dont ils ont besoin pour changer leurs comportements et devenir des citoyens respectueux des lois.

Voici quelques-uns des moyens mis en œuvre pour ce faire :

  • Prestation de programmes reconnus comme aidant à réduire les comportements criminels, à responsabiliser les contrevenants, à les motiver et à faciliter le renouement avec la culture et la collectivité.
  • Offre de services ciblant les contrevenants présentant un risque allant de moyen à élevé et ayant des besoins du même ordre.
  • Mise en œuvre de programmes, dont des programmes de travail, qui font en sorte que les contrevenants utilisent leur temps de façon constructive
  • Supervision de personnel, promotion de modèles positifs et exercice d’un leadership consistant à donner une orientation, à communiquer, à intervenir et à offrir du soutien de façon efficace et respectueuse.
  • Intégration des pratiques et des réalités culturelles et spirituelles des Premières nations et mise à contribution des Aînés.
  • Offre de programmes sexospécifiques.
  • Mises à contribution des communautés et des ressources communautaires pour la prestation des programmes et la réinsertion sociale des contrevenants.

Programmes de modification des comportements criminels fondés sur des données probantes

  • Modification des comportements criminels/aptitudes cognitives : Programme visant à corriger les pensées antisociales et les lacunes sur le plan des aptitudes cognitives au moyen de stratégies comportementales, dont l’apprentissage imitatif, la pratique de comportement et les récompenses. Le programme repose sur la tenue d’un journal (Interactive Journalin®), un processus d’écriture structuré et expérientiel apte à motiver les participants et à les aider à faire des changements positifs dans leur vie.
  • Relations respectueuses : Enseigne aux contrevenants à risque moyen des stratégies de maîtrise de soi et de résolution de problèmes en vue de réduire les risques qu’ils recourent à la violence dans leurs relations.
  • Prévention de la violence dans les relations : Enseigne aux contrevenants à risque moyen et à risque élevé des stratégies de maîtrise de soi et de résolution de problèmes en vue de réduire les risques qu’ils recourent à la violence dans leurs relations.
  • Prévention de la violence : aide les contrevenants à reconnaître les éléments précurseurs et les habitudes qui mènent à des comportements violents ainsi que les déclencheurs et les situations très risquées, à élaborer un plan d’autocontrôle et à examiner les effets de la violence sur eux-mêmes et sur autrui.
  • Gestion de la toxicomanie ou de l’alcoolisme : aborde le problème de la dépendance du point de vue spirituel, social, biologique et psychologique. Aide les contrevenants à mettre au point des stratégies pratiques pour limiter autant que possible les conséquences négatives de leur dépendance.
  • Traitement et suivi des délinquants sexuels : programmes nationaux visant à prévenir les risques de récidives. Le volet « traitement » est assuré par des psychologues et des conseillers, tandis que le volet « suivi » est pris en charge par des gestionnaires de cas et des agents de probation.
  • Gestion des émotions pour les femmes : vise à promouvoir une meilleure connaissance de soi, la motivation et l’empathie et à développer les aptitudes sociales. Aborde les questions de distorsion cognitive et d’erreurs de jugement ainsi que la gestion de la colère.

Programmes de dynamique de la vie et de préparation à l’emploi

Le Centre correctionnel de Whitehorse abrite un campus du Collège du Yukon où on donne des cours de rattrapage, des cours adaptés aux réalités culturelles ainsi que diverses formations industrielles menant à un certificat.

  • Rattrapage scolaire
  • Secourisme, niveau 1
  • Sécurité dans l’industrie
  • Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail
  • Rédaction de curriculum vitae
  • Salubrité des aliments
  • Gestion financière
  • Alcooliques Anonymes
  • Changing Paths: Life Skills – pour les femmes

Le Centre de mieux-être de Justice Yukon offre les programmes suivants :

  • Counseling en matière de toxicomanie et d’alcoolisme
  • Emploi, formation et développement des compétences
  • Cercles de discussion
  • Programmes et salles de loisirs pour les clients

Programmes de travail

Les programmes de travail en place au Centre correctionnel sont pour les contrevenants une façon de prendre part à des activités positives et gratifiantes et d’acquérir, ce faisant, une expérience de travail qui pourra faciliter leur réinsertion sociale une fois sortis de prison. La participation aux programmes de travail est obligatoire pour les personnes en détention après condamnation, mais facultative pour les personnes en détention provisoire. Les participants touchent un salaire journalier allant de 1,50 $ à 6,50 $.

  • Des équipes de détenus travaillant à l’extérieur (détenu à faible risque, de niveau de sécurité minimale) ont participé à divers projets, dont ceux d’Habitat pour l’humanité, les rénovations du centre d’hébergement pour jeunes Angel’s Nest et du refuge pour animaux Mae Bachur, la construction de carrés de sable et de boîtes à jouets pour la garderie de la Première nation des Kwanlin Dün, la construction de boîtes pour les dons à la Banque d’alimentation, le balisage des pistes pour la Yukon Quest, la construction d’une maison en rondins à Carcross et de kiosques d’information pour Parcs Canada, en plus de participer au nettoyage des parcs et des sentiers autour de la ville, du jardin communautaire et de l’île Kilshoot.
  • Les équipes de corvée à l’intérieur travaillent à la cuisine, à la buanderie, à l’admission ou au nettoyage.

Aumônerie

  • Offre du soutien spirituel par la voie de services interconfessionnels et de counseling.

Soins médicaux

Le Centre correctionnel est doté d’une infirmerie bien équipée qui emploie quatre infirmiers à temps plein.

  • Les détenus ont accès à des soins infirmiers 16 heures par jour, 7 jours par semaine.
  • Un médecin vient chaque semaine pour traiter les détenus aiguillés par le personnel infirmier.
  • Une infirmière hygiéniste vient deux fois par semaine pour traiter les détenus qui se présentent spontanément.
  • Les détenus peuvent recevoir des soins dentaires d’urgence sur place.
  • Un cabinet d’optométristes de la ville offre des soins ophtalmologiques d’appoint aux détenus.

Santé mentale

  • Les évaluations psychologiques ainsi que les évaluations du fonctionnement cognitif et de la santé mentale sont confiées à des psychologues contractuels, qui offrent aussi des services de counseling d’appoint et consultent avec les gestionnaires de cas et les agents de probation.
  • Les conseillers de la Section de la surveillance et des services aux contrevenants travaillent avec les détenus et les contrevenants sous surveillance dans la collectivité.
  • Le médecin du Centre correctionnel peut aiguiller les détenus qui ont besoin de soins psychiatriques.
  • Un psychiatre fait des visites hebdomadaires au Centre correctionnel.