Justice

Gestion de cas et programmes d’aide aux contrevenants

Services correctionnels

Initiatives de gestion de cas axées sur la collaboration

Les Services correctionnels du Yukon sont résolument en faveur d’une démarche collaborative pour l’élaboration de plans d’intervention et l’application de pratiques de gestion axées sur le client pour la durée de l’incarcération ou de la mise en liberté surveillée dans la collectivité.

Encadrement des contrevenants

Le programme d’encadrement des contrevenants est un modèle d’élaboration de plan d’intervention et de gestion de cas axé sur la collaboration. Le personnel du Centre correctionnel de Whitehorse et des services de probation travaille avec les intervenants communautaires et le contrevenant à partir du moment où il est admis au Centre et cette collaboration ne prend fin que lorsqu’il a terminé sa probation dans la collectivité.

  • Le programme a pour but d’améliorer la réinsertion sociale des contrevenants et de réduire les risques de récidive grâce à l’élaboration de plan d’intervention axée sur la collaboration qui repose sur le principe voulant qu’on fasse concorder les services fournis avec les niveaux de risque et de besoin.
  • Le programme vise les contrevenants à risques moyen, élevé et très élevé qui ont été condamnés à une peine d’emprisonnement suivie d’une période de probation.

Le programme se déroule en trois étapes :

  1. Admission
  2. Évaluation
  3. Élaboration et mise en œuvre d’un plan de gestion du contrevenant

Les plans de gestion ont pour objet de cerner les risques que présente le contrevenant et ses besoins pour qu’on puisse en tenir compte durant son incarcération, sa probation et la période de transition pendant laquelle il s’efforce de réintégrer la communauté.

Gestion des contrevenants récidivistes

Le programme de gestion des contrevenants récidivistes a pour but d’accroître la sécurité du public en faisant en sorte que les efforts d’une équipe composée de représentants de différents organismes soient consacrés à gérer les contrevenants yukonnais qui présentent les risques les plus élevés et qui sont le plus susceptibles de récidiver.

  • La sélection des contrevenants tient compte de leurs antécédents, notamment la fréquence de leurs comportements criminels, leur tendance à ne pas respecter les conditions imposées par la cour, la gravité des retombées de leurs crimes sur le public et le risque, de moyen à élevé, qu’ils récidivent.
  • Les contrevenants pris en charge par le programme reçoivent les services suivants
    • Gestion de cas intensive exercée par une équipe interorganismes
    • Surveillance accrue par la GRC et les agents de probation
    • Programmes de modification des comportements visant à éliminer le risque de récidive.
  • L’équipe de gestion se compose de représentants des organismes suivants
    • Division « M » de la GRC
    • Services des poursuites pénales du Canada
    • Première nation des Kwanlin Dün
    • Conseil des Premières nations du Yukon
    • Ministère de la Justice du Yukon
    • Service correctionnel Canada (Commission des libérations conditionnelles du Canada)
    • Ministère de la Santé et des Affaires sociales du Yukon
  • L’équipe se réunit une fois par mois pour s’assurer que tous les intervenants travaillent de façon concertée en ce qui a trait à la gestion de cas, à la prestation des programmes et des services, à la gestion du risque et à la surveillance des progrès réalisés par le contrevenant.