Justice

Services correctionnels

Statistiques concernant les programmes établis en fonction des facteurs criminogènes

Rapport au 3e trimestre – Du 1er avril au 31 décembre 2017

Les détenus condamnés à 90 jours ou plus de détention (c’est-à-dire ceux qui seront détenus pendant au moins 60 jours s’ils obtiennent une réduction de peine méritée) doivent se voir attribuer un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel et définissant les objectifs quant au programme d’intervention. Des 43 détenus qui ont été libérés au cours de la période couverte par ce rapport, et à qui on a attribué un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel, 40 ont réussi un ou plusieurs programmes. Deux des trois détenus n’ayant pas terminé de programme au moment de leur libération refusaient de participer à quelque programme que ce soit. L’autre détenu était considéré comme présentant un faible risque et a été libéré en appel.

* Les délinquants en détention provisoire participent aux programmes de façon volontaire.

Programmes

 

Nbre de détenus condamnés ayant participé

 

Nbre de détenus condamnés ayant réussi

 

Nbre de délinquants en détention provisoire ayant participé*

 

Nbre  de délinquants en détention provisoire ayant réussi*

Modification des comportements criminels –Aptitudes cognitives

38

 25

15

13

Violence dans les relations – Gestion des émotions (femmes)

1

1

0

0

Prévention des récidives

16

15

4

3

Relations respectueuses – Je suis un homme bon

-

-

-

-

Gestion de la toxicomanie ou de l’alcoolisme

12

10

0

0

Prévention de la violence

9

9

8

7

Programme pour délinquants sexuels

3

3

0

0

Rapport annuel - Du 1er avril 2016 au 31 mars 2017

Les détenus condamnés à 90 jours ou plus de détention (c’est-à-dire ceux qui seront détenus pendant au moins 60 jours s’ils obtiennent une réduction de peine méritée) doivent se voir attribuer un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel et définissant les objectifs quant au programme d’intervention.

Des 49 détenus qui ont été libérés au cours de la période couverte par ce rapport, et à qui on a attribué un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel, 44 ont réussi un ou plusieurs programmes. Des cinq détenus qui n’ont pas terminé leur programme au moment de leur liberation, trois ont été dirigés vers des services de counseling individuel, un d'entre eux n'est pa tenu de terminer le programme, et un d’entre eux n’a pas été en mesure de le terminer en raison de troubles cognitifs attestés.

*Les délinquants en détention provisoire participent aux programmes de façon volontaire.

Programmes

 

Nbre de détenus condamnés ayant participé

 

Nbre de détenus condamnés ayant réussi

 

Nbre de délinquants en détention provisoire ayant participé*

 

Nbre  de délinquants en détention provisoire ayant réussi*

Modification des comportements criminels/aptitudes cognitives (hommes)

52

51

15

15

Relations respectueuses – Je suis un homme bon (hommes)

12

12

 5

5

Violence dans les relations – Gestion des émotions (femmes)

-

-

-

-

Prévention des récidives

19

18

5

4

Programme pour les délinquants sexuels

-

-

-

-

Gestion de la toxicomanie ou de l’alcoolisme

20

20

1

1

Prévention de la violence

21

18

5

3

 

Rapport annuel - Du 1er avril 2015 au 31 mars 2016

Les détenus condamnés à 90 jours ou plus de détention (c’est-à-dire ceux qui seront détenus pendant au moins 60 jours s’ils obtiennent une réduction de peine méritée) doivent se voir attribuer un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel et définissant les objectifs quant au programme d’intervention.

Des 74 détenus qui ont été libérés au cours de la période couverte par ce rapport, et à qui on a attribué un plan d’intervention tenant compte des facteurs liés à leur comportement criminel, 68 ont réussi un ou plusieurs programmes. Des six détenus qui n’avaient pas terminé leur programme au moment de leur libération, trois ont été dirigés vers des services de counseling individuel, deux n’y étaient pas admissibles en raison de procédures judiciaires et un détenu a refusé d’y participer.

*Les délinquants en détention provisoire participent aux programmes de façon volontaire.

Programmes

 

Nbre de programmes offerts

 

Nbre de détenus condamnés ayant participé

 

Nbre de détenus condamnés ayant réussi

 

Nbre de délinquants en détention provisoire ayant participé*

 

Nbre  de délinquants en détention provisoire ayant réussi*

Modification des comportements criminels/aptitudes cognitives (hommes)

 33

 126

 124

44

42

Relations respectueuses – Je suis un homme bon (hommes)

4

 17

17

 6

6

Violence dans les relations – Gestion des émotions (femmes)

2

1

1

6

4

Prévention des récidives

12

63

61

13

13

Programme pour les délinquants sexuels

2

4

3

0

0

Gestion de la toxicomanie ou de l’alcoolisme

10

39

39

6

6

Prévention de la violence

4

29

29

19

19